Daigaku
Daigaku Index
 
Menus du Forum :
 S’enregistrer


Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 28/01/2007 17:21:47 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Arrow Hôtel [Suite des Kôgakome]

Hé bien il avait voulu venir en lui tenant la main pour traverser, il était venu en lui tenant la main, et tant pis pour lui : c'était plus Kaze que Kage qui se taperait la honte à donner la main à une jeune femme aux longs cheveux violets haute comme trois pommes qui semblait avoir une peur panique du soleil. Le petit Kôgakome eut un soupir d'aise en arrivant à la plage, qui lui avait semblé plus loin que ce qu'il avait imaginé du haut de sa suite au 5ème étage. Il faisait aussi moins chaud que ce qu'il avait pensé, pas au point de le faire transpirer du moins.
Il aimait bien marcher dans le sable pieds nus... C'était doux. Il n'y avait pas tellement de monde, principalement des jeunes de leur âge peut-être. Sourire mutin. C'était une île qui ne vivait apparemment que du tourisme et des mariages des autres. Bah, c'était toujours bien de profiter du bonheur des autres pour vivre. Pas trop de vagues, des rochers XD... C'est bon, il n'y avait pas encore de mauvaise surprise. Ha non O_O Peut-être qu'il y avait X__X des méduses... ou des requins... Il était sûr que c'était un aileron d'une de ces sales bêtes là-bas. Et l'eau était trop transparente, les prédateurs le verraient direct s'ils avaient envie de b*uffer. C'est ce que la naine violette pensait en faisant tomber son short le long de ses jambes. Kaze s'éloignait...
En bonne petite femme qu'il était, il se préoccupa avec amour de déplier les serviettes pour les étendre dans le sable. Il doutait que son mari apprécie de se mettre à l'ombre justeparce que LUI avait peur de se retrouver exposé aux UV en s'allongeant en plein milieu de la plage. Il avait quand même emmené un T-shirt trop grand pour le couvrir, ayant prévu le truc de loin. En enfilant la chose, il regardait pensivement la mer. Les gens autour ne l'intéressaient pas, il avait cette notion sublime qui le faisait penser qu'ils ne lui arrivaient pas à la cheville et n'avaient donc aucun droit d'être regardés par lui. Orgueil, orgueil.
S'il ne devait pas se baigner, il irait poser ses fesses sur le sable mouillé là-bas et laisser les vagues lui lécher les orteils XD. Et une nouvelle fois son mari revint, il voyait mal quelqu'un d'autre le prendre dans ses bras. Joue contre joue. Nnnh tu piques... Tu t'es pas rasé ce matin... Et pourtant il frotta doucement sa joue contre celle d'à côté, cherchant en silence les lèvres de Kaze pour y imprimer les siennes. C'était l'ambiance autour qui le poussait à agir comme s'ils n'étaient que tous les deux. A peu près que des couples, peut-être des m*rdeux par ci par là.
Ca donnait une idée de liberté totale.

- Oui ^__^

Il se leva doucement de sa serviette, tirant sur le haut qu'il n'avait au final mis que quelques secondes. Une peau aussi blanche c'était risible... Il devrait penser à se cacher contre Kaze. Il ne savait pas trop si le Kaze en question le suivait ou non, en tout cas lui il allait vers la mer. Un petit sourire heureux illumina le visage pâle en entrant dans l'eau. Chaude. De l'eau chaude. Il ne bronchait pas souvent en entrant dans l'eau, même froide - étrange pour une fille de bonne famille ! Mais là c'était encore mieux que d'habitude. Pour preuve il avançait tranquillement, l'eau dans son sillage juste légèrement agitée.
Il s'arrêta juste quand l'eau arriva à son cou, tournant la tête pour lancer un sourire à son chéri. A lui de le rattraper.
Plage en face.
Rochers isolés à droite.
La ville balnéaire à gauche...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité


Informations



MessagePosté le: 28/01/2007 17:21:47 Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 28/01/2007 18:21:37 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Il sourit en regardant Kage entrer dans l'eau. A son tour il se débarassa de son jean délavé et de sa chemise blanche négligément entre ouverte pour se retrouver en maillot noir assez près du corps.
Réflection; c'était pas un peu osé pour un jeune marié? Il se passa une main dans les cheveux. Tiens il venait de se rendre compte qu'il ne s'était pas rasé ce matin. Soupir. Ah comme la vie était simple du temps où on était jeune et imberbe. Kage lui par contre n'avais pas de problèmes de ce côté là. Il devait avoir une défaillance à l'échelle des chromosomes, quelque chose qui fesait qu'il avait à peu près tout d'une femme sauf les organes.
Kaze fit quelques pas dans le sable pour rejoindre la mer. Les petites vagues arrivaient en rouleau timides et minuscules qui fesaient rouler le sable entre ses pieds. Sourire. Dès qu'il eut de l'eau à mi-taille il s'immergea, grimaçant à cause du changement de température. Il refit bientôt surface à cpité de son époux, ses jambes retournant lentement sous lui, dans cet état d'apesanteur que créait l'eau. Il ramena quelques mèches mouillées derrière son oreille. Coup d'oeil à son chéri qu'uil pris bientôt par la taille.
A force de lui faire des calins il n'allait pas tarder à lui dire "chéri, et si nous avions des enfants *-* ?"
Il déposa un chaste baiser sur le cou, puis sur la joue, attendant que les lèvres se tournent vers lui pour en prendre possession. Sa main alla chercher celle de Kage et il mit beintôt fin au baiser.
Il murmura un petit "viens voir" avant de l'entraîner sous l'eau à sa suite.
L'eau était transparente et bleutée et, même s'il n'y avait rien à voir en-dessous puisque les bestioles se carapataient bien avant leur aproche, les reflets du soleil sur le sol étaient assez beau pour qu'on prenne la peine de les regarder.
Petit coup d'oeil derrière lui. Kage suivait bien. Avec ses longs cheveux qui ondulaient sous l'eau on aurait dit une sirène.
Un genre de sirène androgyne. Profitant de la main qu'il tenait, il l'attira contre lui. Encore un calin? Oui mais cette fois avec une légère main baladeuse sur le ventre. Le manque d'air fut une excuse parfaite pour remonter à l'air libre et en quelque sorte changer de sujet.

- C'est beau hein? ^--^ tu crois qu'il y a des poissons ici? Ce serait bien qu'il y ait des raies...

Toujours aussi discret. Toujours. XD
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 28/01/2007 19:00:24 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Il aimait se faire câliner... En quelques sortes, en temps normal, ils n'avaient pas beaucoup de moments pour se voir, obnibulés par leurs professions respectives, l'un rentrant à la maison après l'autre et encore et toujours le même barda. Alors les débordements d'affection venaient à manquer. Non non, il ne disait pas que son Kaze ne s'occupait pas de lui, et ce n'était pas son mari qu'il critiquait. C'était juste... une constatation. Ces vacances allaient leur faire du bien.
A chaque nouvelle caresse il répondait en faisant passer ses doigts dans les cheveux sombres maintenant trempés et donc moins ébourrifés que d'habitude. Ses mains jouaient dedans avec délicatesse, n'essayant pour rien au monde de les abimer. Le jeune Kôgakome n'eut pas vraiment le choix en se faisant tirer par le bras, et suivit son amoureux sous l'eau du mieux qu'il pouvait.
Et là, il s'extasiait. Poisconnnnns qui s'enfuyaient. Refleeeets sur le sable. Aaaaaaalgues de pleins de couleur. Et l'eau était tellement transparente, il pouvait voir son chirwi sous l'eau. Petit sourire quand celui-ci se retourna. Bon, ce serait un peu dur de dire "Merci, c'est vraiment trop beau ^-^" sans qu'un liquide salé vienne emplir ses poumons et ce fut pour ça qu'il se contenta de sourire en jeune fille candide qui découvrait les fastes de la mer des Seychelles.

Il serra un peu plus fort sa main par contre. Caressant les doigts... et se fit attirer contre son amant une nouvelle fois, fermant les yeux. Deux êtres sous l'eau qui s'enlacent, c'es-t-ti pas romantique. Il ne s'interrogea pas plus que ça sur la main sur son ventre, bien qu'il l'ait sentie, il ne voyait pas en quoi ça pourrait le déranger. Décidément, il aimait ces vacances, pensa-t-il en remontant à la surface, avalant une goulée d'air avant d'écarter ses cheveux trempés et collants de son visage. Quand il eut fini, il leva des yeux rouge sang sur un torse bien plus viril que le sien, sur lequel roulaient des goutelettes d'eau.

- C'est beau hein? ^--^ tu crois qu'il y a des poissons ici? Ce serait bien qu'il y ait des raies...

Fronçage de sourcil et air convaincu à la Tohru.

- Ouiii des poissons o>o<o Et on les pêchera XD

On aurait pu croire qu'il faisait partie de la société de défense des poissons à gros yeux et bouche béante en voyant son attitude féminine [une manie féminine de faire partie de tas d'associations stupides], mais lui les voyait plutôt dans son ventre, les poissons. Preuve qu'il n'avait pas capté que Kaze parlait de leur beauté. C'est rien coloré un poisson, mais ça devient vite lassant. Le saumon ça c'est bon. Surtout le saumon fumé. Et en parlant de raie...
Un délice. Large sourire.

- Je t'emmène manger de la raie ce soir d'accord ?

Ce qu'il était sadique XD. Briser les rêves avec pleins de fleurs et d'oiseaux qui chantent de Zeze !
Mais ce qui était sûr, c'est qu'il comptait bien lui offrir un restaurant différent tous les jours, quitte à rester trois heures dedans en mangeant très peu rien que pour se regarder en habits du soir. C'était du typique Kage. Houuu le vent se levait. Le jeune homme se renfonça dans l'eau jusqu'aux épaules, laissant ses cheveux flotter autour de lui, les joues rosissant.

- Tu n'as pas froid ? x_____x

Il s'éloigna un peu, s'approchant doucement des rochers qui dérobaient n'importe quel être humain du regard de la plage. Il espérait bien n'y trouver personne <_< Ca semblait un peu cuit. Sa justification fut celle-ci : l'eau est plus chaude... par là... Et c'était vrai, il avait froid. Le soleil était juste un peu redescendu pourtant. De pas beaucoup, mais c'était ce vent qui... Tss... Kage s'adossa à un rocher plutôt énorme par rapport à lui, en plein soleil. Ses yeux d'un rouge dérangeant quand la lumière les éclairait de plein fouet regardèrent la silhouette de son mari. Il n'allait pas se le cacher, il le trouvait particulièrement sexy en maillot avec l'eau lui arrivant à la taille. Qu'il reste là-bas ou qu'il vienne vers lui, ça ne changerait rien, il se rinçait les yeux.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 03/02/2007 10:29:48 Sujet du message: Plage Répondre en citant

- Ouiii des poissons o>o<o>_>).

- Je t'emmène manger de la raie ce soir d'accord ?

Ebouriffage de cheveux. Si tu y tiens mon coeur. Ce serait sêrement très plaisant de paraître dans tous les restaurants alentours main dans la main et normalement proches pour des jeunes mariés. Quand même une petite pensée à l'égard de ces bestioles qu'on péchait pour disséquer et faire cuire avec de la sauce puis basta les réfléctions du genre -c'était les vacances quand même.
Il s'immergea pensivement jusqu'en dessous du nez, regardant le fond de l'eau comme s'il n'avait jamais rien vu de tel.

- Tu n'as pas froid ? x_____x

Heureusement qu'il eut la présence d'esprit de se redresser avant de répondre. Non il avait pas froid, l'idée même lui semblait bizarre sur une plage en plein soleil.
Il le regarda du coin de l'oeil partir tandis que lui restait encore à barboter. Ha non. C'était cette position? C'était quoi cette idée de s'adosser à un rocher? En somme toute n'importe qui aurait pu le faire sans que ça le perturbe mais dans le cas présent c'était Kage. Kage avec son corps fin et délicat, ses cheveux longs qui évoquaient une sirène sortit des eaux. D'ailleurs connaissant la sirène on l'imaginait très bien faire un caprice à son père dans son palais de corail. Non je suis désolée papa tu ne veux peut être pas que je monte à la surface mais enfin j'ai seize ans, je suis grande j'ai le droit d'y aller. Non tais toi, laisses moi parler XD etc....
Das la même voie on voyait bien la petite sirène au cheveux violets harceler une sorcière des mers (mais comment ça tu veux pas m'aider? Tu tiens à finir en surimi c'est ça?).
Bref, tout ça pour dire que Kage était dans la position idéale pour se faire violer contre son rocher.
Mais c'était juste une façon de voir les choses hein? XD Kaze ne ferait pas un truc pareil et si quelqu'un s'approchait de son mari avec (ou sans d'ailleurs XD) ce genre d'intentions il finirait euh dans un sale état. Ca peut faire des dégats une femme jalouse. Un homme jaloux.
Il plongea la tête sous l'eau. A la fois pour penser à autre chose et en même temps pour calmer sa libido. Non mais après la nuit qu'ils avaient passer je ne sais pas il pourrait lui accorder au moins 24h de récupération sinon ce serait du harcèlement sexuel (boarf on n'a qu'une jeunesse hein ? *se fait agresser pas son perso* XD). Après et seulement après que ses pulsions se soient calmée, il rejoignit son mari, en se mettant face à lui et glissant ses mains sur ses hanches. Il se pencha pour l'embrasser dans le creux du cou.

- Tu ne t'ennuies pas tout seul ?

On pouvait comprendre plusieurs choses de cette phrase. Pour ma part je m'en tiendrais au sens littéral sinon je m'en sortirais pas *angel*.
Les doigts de Kaze suivirent les mèches violettes qui partaient du front de son époux, les caressant jusqu'à la naissance du cou puis s'affaira à toutes les réunir en une cascade de couleur coulant sur l'épaule droite de Kage et dessinait des arabesques une fois dans l'eau.
Il embrassa son vis à vis -sur la bouche cette fois. Si la situation dérapait ça se faisait très doucement alors.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 04/02/2007 12:58:23 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Il regarda son mari s'approcher de lui avec une lueur dans les yeux. Pas qu'il était pervers ou lapin, mais c'était un moment plutôt spécial quand la personne qu'il chérissait plus que tout venait de lui-même. L'amour partagé, c'est bien. La vie c'est bien. Les nudistes clandestins sur la plage ça l'est beaucoup moins. Le jeune homme accueillit avec toute la tendresse qu'il pouvait son amour dans ses bras, son petit sourire désabusé aux lèvres. Ce type avait un sourire bizarre, qui changeait selon l'humeur. Si c'était dans une sale situation, sa bouche s'étirerait en un rictus méprisant et on comprendrait alors ce que s'opposer à un Kôgakome signifiait. Un sourire heureux signifiait une banane sur le visage qui remontait jusqu'à ses oreilles, l'air d'une gamine bien dans sa peau. Mais quand il s'agissait du sourire-amoureux-qui-déchire-tout *roulements de tambour* on aurait pu croire qu'il était un peu triste, disons gêné et en même temps totalement abandonné à ses sentiments. Voilà l'histoire d'un sourire. Le troisième cas que nous venons d'évoquer était donc installé sur la face mouillée du jeune bourgeois dorloté par sa moitié. Il avait fini par nouer ses bras autour du cou de Kaze, le ramenant tout contre lui pour un gros câlin comme il savait si bieeeen les faires dans ses élans amoureux. On berce le grand monsieur en le frottant contre son torse pour lui montrer qu'on est là. Et on cache sa tête dans son cou. La bonne prémisse avant de faire l'amour après une dure journée de boulot. Ils étaient en vacances... C'était pareil.

- Tu ne t'ennuies pas tout seul ?

- Mais... *sourire* je ne le suis pas...

Il s'empêcha de rire après avoir répondu tout doucement à son amant quelque chose qu'il pensait très fort, frissonant lorsque celui-ci se mit à jouer avec ses cheveux. Les deux yeux regardaient d'un air intéressé les longs doigts parcourir les mèches violettes, les ramener d'un côté de son cou. Il avait la peau découverte à gauche alors. C'était une bonne chose que Kaze aime bien ses cheveux ^-^ Ca la rendait très bien alors - et il se promit de les couper le plus tard possible quand il en aurait assez de les démêler tous les matins. Entre son rocher et son chéri, il était juste bien, juste au chaud.
L'androgyne se laissa embrasser sans opposer de résistance, relevant la tête pour offrir du mieux qu'il pouvait ses lèvres à son homologue. Ha ses lèvres étaient mouillées... Un goût de sel. Normal ils avaient été sous l'eau à peine dix minutes auparavant. Un sourire que personne ne vit s'installa de nouveau, caché par la bouche de l'ancien Yoru. Il se mit à serrer son namour plus fort, bien plus fort que ce que ses petits bras avaient l'air de pouvoir serrer. L'amour donne des ailes. Et en même il l'entrainait en arrière, l'obligeant à s'installer sur lui.
C'était une autre manière de penser confort, c'est sûr. Il servait de fauteuil. Un fauteuil avec deux lèvres qui caressaient la peau d'en face.

- Hum, j'ai réfléchi...

Une chose étrange, il était très dur de le faire taire, même pendant des moments aussi intimes. Il parlait de ce qu'il allait faire après, de choses qu'il ne fallait pas oublier, de comment s'était passée la journée de son chéri et encore et encore. Un moulin à paroles qui alliait avec bonne volonté des colonnes de chiffres à la résidence Kôgakome à la langue de son amoureux près de son nombril.

- ...tu ne préfères pas juste des trucs simples à manger ce soir ?...

Dieu ce qu'il était chiant.
Pas même surexcité ni rien, mais parlant avec nonchalance de tout et de rien en s'inquiétant sur des trucs dont il n'aurait rien eu à faire en temps normal. Ses mains descendirent doucement sur le dos de son époux... Et hop, piquage de maillot de bain ! Sec et rapide. C'était tellement simple de tirer un bout de tissu flottant dans l'eau. Ca lui faisait un moyen de pression : si tu ne restes pas avec moi, je le lance en haut du rocher et tu devras monter devant toute la plage pour aller le chercher XD. Petit sourire taquin.

- Je garde ça ^.^...

Il installa la chose derrière son dos, les mains par la même occasion. Comme ça il n'y toucherait pas X3 Grouuuu ! *cri de victoire*.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 04/02/2007 14:21:24 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Il s'était laissé bercer par les bras de son amant; par sa voix, par ses mots. A noter qu'il n'écoutait qu'à moitié la plupart du temps les paroles de son chirwi, alors qu'il écoutait paresseusement sa voix, content de l'entendre lui prouver sa présence.
Il se retrouva bientôt, suite à l'initiative de Kage, dangereusement en avant sur son corps. Il ne fallait pas être expressément tordu pour avoir une panoplie d'idées assorties à la situation. Depuis quand fais tu encore semblant d'être prude Kaze?
Il passa un doigt pensif sur les lèvres qui lui fesaient face, profitant d'un de leur moment d'immobilité.

- ...tu ne préfères pas juste des trucs simples à manger ce soir ?...

- Mais si ^--^x on peu faire dans le simple et aller manger dans un bar où y'aura de la musique pendant qu'on mange.

Il enlaça les épaules de son mari, enchanté par une image que lui seul pouvait voir. Il frotta ses lèvres contre le cou de son Kage -la tactique inconsciente pour lui demander quelque chose sans qu'il ne refuse.

- Après tout pour personne ici nous ne faisons partie de la famille Kôgakome. On peu bien se permettre de se méler au petit peuple non?

Comme seul le rocher pouvait voir son visage, on ne pouvais savoir s'il pensait ce qu'il venait de dire ou si le ton était celui de la plaisanterie. Inspiré par l'endoirt où il se trouvait -je parle du cou nous somme tous sur la même longueur d'onde?- il s'attaque à un morceau d'oreille, du côté non recouvert des mèches violettes.
Il s'interrompi un instant et, peu de temps après sentit sensiblement le courant de la mer lui ceresser les fesses. Un peu de rouge vint à ses joues tandis qu'il s'appliquait à prendre un air faché plus ou moins convaincant. Ses mains plongèrent sous l'eau, effleurant la taille pâlote de son chéri pour ses glisser le long de ses poiignets et tenter de rattrapper son maillot. Arg c'est qu'elle saccrochait la petite chose. Bah. Il allait pas non plus en crever.
Il continua donc à bisouter les lèvres de son vis à vis "comme si de rien n'était", ses mains remonstant les longs des côtes et s'attardant sur les côté de la poitrine.

- Je suppose que tu as ton idée sur la suite des évènements.

Il lui sourit. Comme si lui non plus n'avait pas souhaité que ça parte dans ce sens fuhu.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 11/02/2007 16:21:05 Sujet du message: Plage Répondre en citant

- Mais si ^--^x on peu faire dans le simple et aller manger dans un bar où y'aura de la musique pendant qu'on mange.

Il songea en silence que si Kaze décrivait aussi bien le cadre, c'est qu'il devait certainement y être allé souvent. Qu'est-ce qu'il en savait lui ?... Il avait toujours vécu dans une jolie prison dorée, comme s'il était au courant de ce qui était d'usage dehors. Les gens devaient aller manger en tête à tête dans des bars sympa comme lui il assistait à des réceptions. Faire comme tout citoyen moyen lui ferait certainement du bien, et son mari était plus connaisseur que lui en la matière <_<. Il n'aurait pas été rassuré d'aller dans un endroit qui n'était pas son monde s'il était accompagné de quelqu'un d'aussi perdu, mais là c'était son amour, c'était différent.
Il pouvait aller n'importe où avec lui, il se sentirait toujours un peu protégé par une présence non loin. Bien que tout à fait autonome et indépendant, Kage devait s'avouer qu'il avait quelques faiblesses lorsqu'il s'agissait de son homme. Ou comment il lui appartenait corps et âme et ne se sentait pleinement bien que lorsqu'il était là.

- Après tout pour personne ici nous ne faisons partie de la famille Kôgakome. On peu bien se permettre de se méler au petit peuple non?

Sa réponse suivit sa pensée :

- Oui... ^^" La notoriété de Kawo ne va pas jusqu'aux îles perdues au fin fond de l'océan *smile*

Sa notoriété à lui non plus...
Mais il se gardferait bien de l'avouer, il n'était pas le monde, juste une personne respectable dans son pays. Il préférait embêter son frère sur ces points-ci, mettant en doute son pouvoir à chaque instant pour qu'il finisse par perdre les pédales. Ce que le big boss de la famille Kôgakome faisait d'ailleurs assez bien, sachant que l'androgyne violet mettait sa patience à rude épreuve par tous les moyens possibles, il avait déjà failli se faire planter une fourchette dans la main - et dire qu'ils étaient en bon terme par rapport à avant !
Le jeune homme eut un grand sourire en sentant avec quelle gêne son mari essayait de reprendre son vêtement pendant que lui s'égarait dans ses pensées. Les mains sur ses poignets n'insistaient pas tellement pourtant... Son sourire s'élargit, devenant une mince ligne arrondie occupant son visage. Il avait senti ce qu'il voulait savoir. Le Kôgakome se laissa alors embrasser sans mordre, desserrant sa prise sur le maillot noir qu'il gardait dans sa main.

- Je suppose que tu as ton idée sur la suite des évènements.

- Comment tu as deviné ?

Sourire mi-figue mi-raisin.
Il pencha la tête en avant pour l'embrasser, les mains dans le dos. Un petit baiser tout doux <3 Comme ceux des filles amoureeeuses... Et tout doucement, tout doucement, il écartait les jambes pour faire un petit nid à Kaze X3. Je ne sais pas si vous saviez, toujours est-il que vous le saurez maintenant, le jeune homme était très câlin. Il quitta à peine la bouche humide de Kaze, restant à parler tout contre :

- Tu... t'occupes un petit peu de moi ? Tu me manques même quand t'es à 1 mètre de moi....

Et c'était tout à fait vrai.
Il aimait les câlins, mais il aimait aussi la franchise. Il n'hésitait pas à chanter ses sentiments à tue-tête quand ils étaient rien que tous les deux... Et c'était le cas non ? En public, il restait quand même posé et responsable.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 11/02/2007 19:31:19 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Kaze désormais tout occupé à bisouiller son Kage-chou oubliait le morceau de tissus que celui ci avait gardé en otage. Il avait aussi plus ou moins occulté sa nudité, ou alors il fesait très bien semblant d'avoir oublié. Et puis qui cela gènerait? Ses lèvres ne quittaient pas celles contre lesquelles elles étaient collées et son corps se rapprochait lentement. Une de ses cuisse traça son chemin entre celles de Kage. Frisson. Sa peau semblait plus douce dans l'eau. Ses mains parcouraient avidement le torse qui s'offraient à elle, avec un petit sentiment d'urgence qui commençait à se faire sentir. Sa bouche descendit glisser sur le cou avant d'embrasser l'épaule de son vis à vis.
Suivant l'exemple si judicieux de son mari, il prit pas non plus la peine de reculer ses lèvres de sa peau pour parler.

- C'est d'accord je vais m'occuper de toi...

Sa main qui ne tenait pas le bras de Kage partit caresser sa poitrine tandis que lui continuer à embrasse le long du bras, descendant jusqu'à relever la main de Kage et lécher lentement ses doigts dans sa bouche. Le goùt de sel que l'eau avait laissé partout sur son corps l'amusait franchement se fit un devoir de sucer chaque parcelle de peau jusqu'à ce que le goù disparaisse. Quand il en eut finit avec la main il revint au cou, léchant, mordant un peu avant d'y laisser une belle trace et de remonter vers un lobe en titillant de cou de sa langue. Comment ça il avait viré pervers ? >o> Je proteste il ne faisait qu'obéir.
Son torse rejoignit rapidement celui de son homologue tandis qu'il le plaquait un peu plus cntre le rocher en s'assurant de ne pas lui faire mal.
Dans son dos ses mains trempées dessinaient des signes qu'il ne pouvait pas voir tandis qu'il mordillait de façon joueuse un petit morceau de l'oreille de son chéri. Une mains descendit le long du dos, caressante, disparut un instant dans l'eau pour remonter, mouillant ce quelle touchait et s'enfouit dans les cheveux. En cet instant il savait que Kage lui appartenait, entièrement et à lui seul. C'était une pensée qui ne manquait jamais de le rendre heureux.
Il s'écarta, souriant, la main toujours calées quelque part entre les longues mèches violettes, l'autre allant chercher celle de son mari pour la presser dans la sienne.
Un petit bisou sur le front.

- C'était bien Kage-chan?

Ce désir étrange de vouloir entendre sa voix, encore et tout le temps.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 11/02/2007 21:16:40 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Le petit nerveux n'avait fait que sursauter et frissoner à chaque attention de son amour, particulièrement quand ses mains touchaient son torse. Elles étaient grandes, ses mains. Ou bien c'était son torse à lui qui était particulièrement fin, surtout. On pouvait le parcourir en entier aussi facilement ? Des lèvres sur son épaule, une jambe entre ses cuisses... Tout ça semblait bien parti pour un petit moment de tendresse. Il ne se plaindrait pas, après tout il devait profiter de sa lune de miel jusqu'au bout. La bouche du jeune homme s'entrouvrit légèrement, juste pour soupirer très doucement. Pour dire que c'était agréable de se faire vouloir comme ça.
Il aimait bien être dans les bras de Kaze. Parce qu'alors il se sentait désirable sous ses caresses.

- C'est d'accord je vais m'occuper de toi...

Un petit "Youpi" discret accompagné du sourire le plus kawaii qu'il pouvait faire suivit l'approbation de son mari, il n'avait même pas osé penser à ce qui se serait produit s'il avait refusé. Certainement qu'il aurait été refroidi. Mais là il se laissait aller complètement contre son Kaze. Rejetant la tête en arrière pour laisser son cou libre aux suçons, essayant d'être le plus doux et "soumis" possible, une petite poupée qui souriait. Nnh... Il avait quand même le chic pour toucher les endroits qui ne restaient pas insensibles, son amant. Oui, il était bien son amant ^^ Habillé ou tout nu, juste le torse découvert, tout lui allait du moment que c'était lui.
La petite chose violette se laissa pousser un petit "Mm" lorsque l'ancien Yoru remonta doucement son cou à l'aide de sa langue, traçant un sillon humide sur sa peau. Nyaa, il aimait sa langue. Surtout quand il en utilisait juste le bout. C'était alors... insidieux et brûlant. Une main dans ses cheveux... Kaze faisait souvent ça quand c'était fini. Quand il avait fini de lui faire l'amour, et toutes ces choses apparentées. Ca voulait dire qu'il aimait ses cheveux ? X3 Grouuu ! Kage reparti en batifolage de jeune fille ! Il les avait laissés pousser pour son chéri et celui-ci les aimait bien *W* Bonheur.
Un baiser fut posé son front tandis que la main mouillée de son époux n'avait pas bougé.

- C'était bien Kage-chan?

Il gratifia son chéri d'un petit sourire.

- Oui...

Hé lui aussi savait faire des choses ! Comme rapprocher son visage de celui de l'autre pour respirer près de son oreille, tout doucement. Des petits mots doux, le genre de paroles qui lui venaient à l'esprit et qu'il sortait alors sans y penser, sans calculer l'impact qu'elles pouvaient avoir. Voix basse. Il voulait qu'il le touche plus... Juste sentir sa main et sa peau contre la sienne. Ses doigts serrèrent un peu plus ceux du Yoru.

- Encore...

Un peu plus de tendresse...

- Dis-moi que tu m'aimes...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 11/02/2007 21:54:38 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Il aimait bien, il adorait "s'occuper" de son mari, papilloner sur sa peau, et le sentir frissonner sous ses caresses. Il aimait beaucoup parce qu'il savait parfaitement que s'il prenait l'envie à son uke de le rendre aussi rougissant et tremblant qu'une jeune vierge cela ce ferait sans problème. Il n'avait rine de particulier contre le fait d'être dans un état pareil mais... mais il adorait voir Kage comme ça alors. C'est vrai ça le rendait si heureux ; lui, Kaze, un simple garçon pouvait faire rougir quelqu'un, le faire gémir et frissoner. Il regarda amoureusement le sourire de son amant, avec le genre de regard un peu idiot qu'on les gens heureux parfois.

- Oui...

Il lui sourit en retour. Les doigts de son chéri serrèrent un peu plus les siens tandis que son souffle vint caresser de loin sa peau mouillée. Voix basse et plus grave qu'en temps normal, le genre de ton qui le rendait sans défenses et en même temps lui fesait perdre totalement la raison.

- Encore... Dis-moi que tu m'aimes...

Demandé comme ça il aurait fait absolument n'importe quoi sans réfléchir. Il se pencha dans le cou de Kage, à la fois pour être plus proche de son oreille et pour cacher ses pomettes qui s'étaient subitement colorées. Il ouvrit la bouche mais le souffle lui manqua. L'espace d'un instant il se revit adolescent où à plusieurs reprise sa timidité naturelle lui avait coincée la gorge quelques fois. Il avala une bouffée d'air pour se calmer un peu et chuchotter d'une vois qu'il espérait pas trop tremblante;

- Je t'aime... Keibetsu...

Voix plus basse.

- Je t'aime... je t'adore... je suis heureux de t'avoir épousé...

Ses main glissèrent le long des flancs de son époux pour finir leur course sur ses hanches qu'il ramena tout contre lui. Il posa ses lèvres dans le creux du cou de Kage et se tut un instant en restant immobile, le temps que ses joues brûlantes contre la peau du cou de son mari se calment un peu.
Un peu.
Il ne savait pas si quelque chose avait changé point de vue couleur mais il avait furieusement envie d'embrasser son vis à vis. C'est comme ça qu'on termine un déclaration non? Ses lèvres prirent tendrement celles de son amant.
Ca aussi c'était un tableau. Le sable blanc, l'eau bleue et des amoureus qui s'embrassaient dans les vagues chaudes, étroitement enlacés.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 22/02/2007 13:44:44 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Bo-bom.
Un battement de coeur se fit sentir, appuyant sensiblement contre sa cage thoracique, lui donnant l'impression d'être transpercé. L'organe avait fait un tel bond en voyant le visage de son mari s'approcher qu'il était sûr que celui-ci l'avait entendu. N'osant plus bouger un muscle, les lèvres serrées et un visage essayant de paraitre le plus impassible possible, seul son coeur devait le trahir maintenant. Un chuchotement arriva à ses oreilles, bas, très bas, et il concentra son attention dessus pour réussir à entendre :

- Je t'aime... Keibetsu...

BO-BOM XD.
Il l'avait appelé Keibetsu ? Petite surprise. Depuis des années, tout le monde s'adressait à lui en tant que Kage, depuis qu'il avait catégoriquement refusé d'avoir un autre nom. Keibetsu s'était sali avec les années. Bien que Kage soit aussi pur que l'était son prénom original, il lui enlevait quelque chose de la conscience. Des trucs qu'il n'aurait pas du tout abordés avec Kaze par exemple xD.
Il ne se souvenait pas même lui avoir présenté explicitement Keibetsu comme étant son vrai prénom. Petites interrogations qui flottent ?_?.
Son mari s'adressait à Keibetsu, soit tout ce qu'il essayait de cacher depuis perpètes. Baume au coeur. Même s'il ne devait pas avoir conscience de l'impact que ça avait sur la naine violette, l'ancien Yoru avait ici placé une réplique qui mettait l'autre en apesanteur. Déjà qu'il était pas gros, il allait bientôt passer au-dessus des nuages.

- Je t'aime... je t'adore... je suis heureux de t'avoir épousé...


Il se fit ramener près de son amant avec docilité, ne bougeant pas d'un millimètre en se faisant embrasser. Qu'il était obéissant son chéri quand il lui demandait de lui dire qu'il l'aimait ! Et il faisait des pourboires en plus ! La bestiole aimait s'assurer de son autorité, et avait un sale penchant pour être celui qui décidait et ne se laissait aucunement marcher sur les pieds - une séquelle de son caractère passé qu'il ne pouvait pas masquer.
Aujourd'hui il était plus Keibetsu que Kage.
La chose attrapa les lèvres de l'autre pour les sucer, comme s'il voulait s'assurer de pouvoir faire un suçon là aussi. Calculer l'étendue de ses possibilités XD Les mains de femme restées inactives vinrent chercher LA partie intéressante, soit ici le postérieur tout doux tout nu de son chéri pour faire un moulage *O* ou comment prendre exactement la même forme ronde. Il ne s'approcha pas pour l'embrasser, se contentant de sourire. Doigts baladeurs.

- J'ai envie de te faire des gâteries quand tu es comme ça ^^

Laaaaa bonne justification !

[Post fait au lycée respects !]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 24/02/2007 17:13:06 Sujet du message: Plage Répondre en citant

L'eau était tiède, le soleil pas assez bas pour qu'il ne frissone ou ressente le besoin de rentrer. Une pure invitation au coma. Enfin q'il n'avait pas décidé de titiller son mari c'est ce qu'il aurait fait avec plaisir. Kage vint bientôt sucer ses lèvres, c'était à se demander qui tentait qui. Il repensais au fait de l'avoir appelé Keibetsu. Il s'était un peu lancé dans le vide, ne sachant vraiment pas comment il le prendrait. Kage ne lui avait jamais rien dit pour ce nom, mais Kaze lui était une de ces personne qui lisait tout ce qu'il signait (les petite notes en italiques à la fin des contrats XD). Il s'était posé des question en voyant Kôgakome Keibetsu Kage sur le contrat de mariage mais n'avait pas posé de question (*auteuse qui se retient à grand peine de faire quelques petites remarques >w>"""*). Après tout tant que ce nom désignait la me^me bestiole aux cheveux violets il n'y accordait pas une importance extraordinaire.
A force de rester dans une petit coin entre deux rocher à l'écard des courant, dans une eau tiède et stagnante il en avait presque oublié sa nudité, qui se rapella quand Kage le caressa. Une légère exclamation de surprise franchi ses lèvres encore entre-ouverte suite au baiser et il se pressa en avant contre le corps à demi dévétu de son mari. A demi? hééé è.é

- J'ai envie de te faire des gâteries quand tu es comme ça ^^

Un léger grognement passa sa gorge, mais leger (bah oui il est bien dressé XD), tandis qu'il se serrait toujours contre son amant, frissonant un peu et priant pour que des doigts ne se baladent pas... trop (les pensées d'un homme qui voulait rester seme >w>).
Il fit glisser ses doigts dans le cou de Kage et se dégagea un peu pour répondre un petit "moui... si tu le dit...". D'ailleurs une injustice devait être réparée. Du cou les doigts de Kaze dévalèrent sur les flancs, caressant un peu le morceau de vêtement qui était resté en place. Il tira un peu dessus, n'osant pas déjà soulever son époux pour le lui enlever -bien qu'il sera obligé de le faire si celui-ci ne se montre pasp lu coopératif que ça. Il laissa une main sur le dos, quelques doigts passé en dessous du maillot, et fit remonter l'autre en éfleurant tendrement le torse, caressant finalement une joue et le coin des lèvres, se penchant bientôt pour embrasser cet endroit.
Ses lèvres glissèrent, goutant à la peau salée, jusqu'au cou où il resta finalement, entre mordillement et petits coups de langue, les épaules relévées comme s'il avait froid ou essayait de se cacher.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 10/03/2007 21:40:57 Sujet du message: Plage Répondre en citant

"Moui... si tu le dit..."
La petite bestiole fronça les sourcils devant un air blasé pareil, presque vexé que sa remarque produise un effet contraire à ce qu'il attendait. Non mais oh >___< C'était lui le maître ! [C'est vraiment un enfant détestable XD] Il laissait venir les sensations que lui procurait son amant tout en caressant distraitement les fesses, tel le pervers merveilleux qui ne se gêne pas pour tripoter des doigts et appuyer du plat de la main. Seulement LUI il avait le droit de faire ça, étant le pervers attitré de l'ex-Yoru. Nyaa ? L'androgyne ouvrit la bouche quand des dents vinrent s'attaquer méchamment à son cou, laissant échapper un son ressemblant à s'y méprendre à l'onomatopée précédemment montrée. Nyaa. Ou comment il pouvait passer pour quelqu'un de relativement stupide quand il était surpris. Les deux mains qui jusque là s'épenchaient en effleurements, même plus qu'effleurements, serrèrent un peu plus que la normale, sans doute pour accompagner les petites attentions de la bouche du Zeze. Huuh... Ils étaient aussi crispés l'un que l'autre, ces deux-là !
Un nerveux collé contre une paroi rocheuse, et une grande perche à la tête cachée entre ses épaules. Grou >_< ! Les mains remontèrent le long du dos, épousant parfaitement la forme de son époux d'ailleurs. Un creux et on remontait aux omoplates, un dos bien large pour pouvoir s'agripper. Et il ne s'agrippa pas, non content de n'obéir à aucune règle logique régissant l'amour entre un uke basique et un seme. Et bien non, le Keibetsu Kage Kôgakome est une bébête mi-uke, mi-seme, à penchant très dominant, autant que soumis niaisement. Une jolie palette de couleurs.
Et lorsque le uke cruche vire uke dominant... Il soulève doucement la tête de son amour qui l'a résolument cachée jusque là, fort de capter tout ce qui lui convient pas pendant ses câlins. Et pour être sûr que le Kaze ne fasse plus son ours renfrogné, il colle sa tête juste dans le cou du Kaze en question X3. Et se transforme en sangsue. Et ne lâche plus. Qu'importe si l'autre réplique en baissant son maillot ! Il n'est pas facile de faire changer un Keibetsu d'avis... Allez donc demander à son conjoint...
Et puis d'un coup les lèvres arrêtent leur tâche quasi-sainte. Qu'arrive-t-il donc ? Une petite voix lourde de reproches monte, la voix de la bestiole. Qu'est-ce qu'elle veut encore ?

- Mais c'est vrai... Tu es rabat-joie...

Bah oui, il lui faisait une invitation directe à la luxure loin de tous regards quand d'autres s'envoyaient en l'air dans des cabines, et l'autre donnait pour toute réponse un petit "Moui..." de grognon >_<. Nan mais oh ! S'il ne sautait pas sur les occasions que Kage lui donnait >_<... hé bien Kage allait être obligé de le faire le sauter - direct XD. Pour dérider un Kaze bien lancé dans sa perversion mais encore un peu trop prude, première chose à faire : mordre. N'importe quoi, mais mordiller en râpant bien, c'est encore mieux. La petite chose qui se présenta devant les dents de la bébête fut un cou, et pas n'importe lequel... Passé en mode vampire pendant quelques secondes, il eut ensuite tout son temps pour lancer un "Méchant" avec l'air d'un enfant battu. Méchaaaaant, méchaaaaaaaant, méchaaaaaaaaaaaant...
Et c'est là que la bébête dont nous étudions les moeurs vient se coller de tout son long à l'autre corps, lui rappeler un tant soi peu comme il est beau et attirant et comme il mérite de se faire prendre contre un rocher après avoir été bien sage. Ne sous-estimez pas un esprit perverti - et pleinement conscient de ses atouts la chose "XD. Moue boudeuse pour faire ressortir les lèvres ? Ok. Sourire aguicheur par la suite ? C'est fait. Yeux qui font en sorte qu'on voit bien leurs cils ? Mayde mayde ! Il est passé en mode chasse !
La bébête baissa les yeux, juste assez pour que la tête suive et que quelques mèches trempées s'échappent et viennent devant son visage. Baissa un bras. Juste un bras. Avec une main au bout. Pour être convaincant jusqu'au bout, il faut donner un exemple. Il en donna un en rejoignant les doits de son mari sous son maillot. Et un ultimatum, un ! Ou comment, pour la première fois dans l'histoire, une sirène regarda le bô prince avec les sourcils froncés et un air décidé.

- Si tu ne l'enlèves pas, je le fais è_é

Ouaaaaaah... XD
Mais alors il peut très bien se combler tout seul...
Le Kôgakome, le dos de nouveau tranquillement appuyé sur les rochers (plutôt LE rocher), regardait avec un air particulier le visage de Kazeshi. Les réactions des autres l'intéressaient pas mal quand il se comportait comme une gamine... C'était du gâteau ^ç^.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 17/03/2007 19:52:55 Sujet du message: Plage Répondre en citant

- Mais c'est vrai... Tu es rabat-joie...

Le pauvre Kaze ne compris pas très ben la raison de ce reproche. Moi rabat joie? Moi? moi, mwa? mwa mwa; mOUa ?
Non enfin il n'était pas rabat joie il essayait juste de ne pas se montrer trop emballer comme le dernier des pervers par les formes plus qu'apétissantes de son mari. Etait ce un mal? Un petit quelque chose parvint à ses oreille quand la bestiole attaqua son cou. Méchant? Attends... n'importe quoi. Il essayait juste de faire en sorte de ne pas violer sur le champ son conjoint contre un rocher incofortable, Dieu aidez le avant qu'il ne cède

- Tu te fais des idées..
.
C'était pas les mimiques de Kage qui calmaient sa libido, loin de là.

- Si tu ne l'enlèves pas, je le fais è_é

Graaaaaande envie de... Non Kaze reprends toi XD ne penses même pas au fait que tu a réelement envie de plaquer la bestiole et l'entendre crier de plaisir. Il envela docilement et en silence le maillot de bain, aidé par son propriétaire qui levait éhonteusement les jambes galbéespour lui faciliter la tache. Presque aussitôt après il plaqua tout son corps contre celui de son mari, une cuisse s'étant rapidement glissée etre ses jambes, une main appuyant dans son dos et l'autre sur sa nuque tandis qu'il reprenait de manière plutôt possessive et fiévreuse les lèvres qui avaient eu cette moue boudeuse il y avait quelques instants. Petits mouvement de hanches et divers frottements... bah il n'y pouvait rien s'il était excité et que son partenaire était un peu sadique sur les bords. Vraiment rien.
Ses deux mains descedirent le long du dos, l'une se déplaçant sur les hanches pour mieux coller leur bassins.
Il ne dit rien et quitta la bouche de son uke pour aller lui mordiller l'oreille, ses mains caressant les fesses et vers l'intimité, l'agaçant un peu avant d'entamer les préparations.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 21/03/2007 16:36:46 Sujet du message: Plage Répondre en citant

- Tu te fais des idées...

Sourire.
Petit sourire, mignon sourire, joli aussi. S'il se méprenait sur les réactions de son mari - ce qu'il faisait souvent, c'est que ça allait être beaucoup mieux que ce qu'il imaginait. Les grandes mains dudit mari sur ses fesses pour enlever le maillot ne furent qu'une certitude de plus. Le jeune homme leva les jambes pour que le tissu glisse plus facilement, et en même temps s'offrir une position digne d'une star de l'érotisme. Il avait pleinement conscience de ses atouts, et en usait sans ménagement sur son amour pour le contenter du mieux possible. Il ne faut pas être stupide pour être conscient, après trois ans, que votre chéri ne peut ressentir qu'envie et affection en vous voyant comme ça. Surtout quand on sait qu'il est amoureux de vous, et que vous aussi. On relève alors les jambes. Mais on tend aussi la poitrine en avant, rejetant le visage dans le sens opposé.
Et le cou est libre à toute attention, même petite. En cet instant, il s'agissait plutôt de leurs lèvres qui s'étaient collées instinctivement. Tout en sentant parfaitement les mains de son amant descendre dans son dos (à son plus grand plaisir), le Kôgakome glissa sa langue entre les lèvres de son homologue, venant chercher l'autre une fois. Et puis deux, parce qu'il faut toujours un deuxième essai pour que les deux êtres accordent leurs actions à ce que l'autre veut. Pour comprendre ce qu'on réclame et avoir le temps de réagir.
Le corps de Kage se tendit quand il sentit un doigt passer une première fois près de son intimité, se redressant alors. Sa bouche se détacha à regrets de celle de son époux, alors qu'il se redressait tout entier - en même temps que son sexe d'ailleurs. Et voilà que c'était sa poitrine qui était à hauteur de la tête de son Kaze... et que lui il le serrait dans ses bras, en même temps qu'il accueillait ses doigts du mieux qu'il pouvait. Il ne les accompagnait pas de gémissements plaintifs comme s'il souffrait. A ce stade de leur relation, il avait quand même pris l'habitude de se faire prendre de toutes les manières possibles ! La preuve, il faisait ça contre un rocher, près d'une plage bondée de monde. Cependant, chaque fois qu'ils faisaient l'amour, il y prenait le plaisir qu'il attendait. Même avec l'habitude, ça ne pouvait pas être monotone, et même s'il savait presque par coeur les gestes à suivre, il ne pouvait qu'être content que ce soit Kaze qui le lui fasse. Et des va-et-vient à l'intérieur. Et il soupirait, comme s'il était repu d'une quelconque faim, X ou Y. Les deux bras du jeune androgyne serraient étroitement son amant contre son torse, et lui avait les yeux fermés, le visage levé vers le ciel. D'en bas, on n'aurait pas pu voir son expression.
Un sourire.
Le visage du jeune homme se rabaissa, le même pli au coin des lèvres pour signaler d'un état proche de la béatitude. Il déposa un petit baiser à côté de la bouche de son Zeze, revenant lentement à ses lèvres à l'aide de sa langue. C'était doux... Et un "gros" baiser suivit. Gros étant le meilleur adjectif pour désigner un bisou qui se fait plutôt à pleine bouche, le corps collé à celui tout proche, les cils se touchant presque. Et puis un froncement de sourcils, et il se détachait. D'un tout petit peu. Pas beaucoup.

- Hyéé...

La bouche de la bébête violette se rouvrit pour continuer, après son petit murmure de douleur.

- Tu vas un peu loin...

Traduction : tes doigts vont un peu loin. Mais après tout, tout ce qui appartenait à Kaze était Kaze. Sa bouche, son torse, son membre et en l'occurence ses doigts. Il ne savait pas bien pourquoi son amant avait l'air si pressé, mais il ne se gênerait pas pour signaler la souffrance que cela pouvait lui infliger.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 21/03/2007 21:39:30 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Il était désormais le front contre le poitrine de Kage -un peu inhabituel ce rapport de taille mais il s'y faisait vite, surtout quand n a d'autre choses qui peuvent nous distraire du fait que notre petit ami a soudain deux têtes de plus qu'à l'accoutumée. Leur position reposait sur un appuis délicat, de ce fait ç'aurait pu être une relation à trois vu le rôle important du rocher qui faisait pillier, Kage s'appuyait contre lui et la roche, et lui même contre Kage et la pierre. Il collait ses lèvres à la peau qu'il avait à disposition, quelque chose comme un réflexe/envie qu'il avait quand ils faisaient l'amour. Toujours être en contact avec la peau de son amant, et si c'était ses lèvres c'était encore mieux, sans doute parce que dans son esprit c'était plus tendre, plus sensible que des mains, même si les siennes étaient restées fines -bien sûr à vivre dans la paperasse elles ne risquaient pas d'être calleuses et épaisses. Et il déplaçait ses lèvres le long de la peau, les entre-ouvrant parfois pour laisser passer le bout de sa langue, curieux. Pendant ce temps et tout à fait indépendamment, ses mains s'activaient, avec douceur, à faire des mouvement lents mais profond à l'intérieur de Kage. Puis ses lèvres s'immobilisaient, parce qu'à faire deux hoses à la fois il avait moins de contrôle -et que la situation était délicate au vu de leur position.
La joue appuyée contre la peau qui séchait déjà, il écoutait. Il ne pouvait pas voir le visage de son bien-aimé mari, alors il écoutait, il essayait de sentir les muscles tendus qui sauraient lui indiquer le plaisir ou la douleur. Et la frontière était mince entre quelqu'un qui crispe ses mains sur vtre corps par envie ou par douleur. De là à dire qu'il avait la peur de mal faire... ça faisait quelques années qu'il n'était plus vierge! Bon ce n'est pas non plus un diplôme qu'il avait passé mais il n'en était plus aux petites peurs du début; est ce que je vais bin faire, est ce qu'il va aimer?
Et il écoutait les soupirs que versaient son amant qui lui semblaient récompense démesurée par rapport au peu qu'il faisait. Comme presque toujours -le presque englobant les petites fois où il avait envie d'entendre plus que des soupirs résonner à ses oreilles.
Le visage décida enfin de s'offrir à son regard, c'était bien offrir. La chaleur au creux de ses reins se fit violement rapeller, ce qui ne manquait jamais de le faire rougir -même si ce n'est que légèrement. Il se coll avec grand plaisir au corps chaud de son amant, avide de tendresse, de son amour, et de son goût. Jusqu'à ce qu'ils ne se séparent, à peine mais trop.

- Hyéé...

Oh le bruit bizarre. Kaze s'immobilisa presque, attentif à la suite.

- Tu vas un peu loin...

Il ne tilta pas sur le champ, non bien sûr. Quelques secondes avant le déclic.Il murmura un peu pardon de contrition et repris quasi-timidement des mouvements moins, ambitieux. Il parsemait quelques baisers là où il le pouvait, une sorte de tribut à payer pour faire oublier la douleur. D'ailleurs ce n'était pas le genre de tribut qu'il rechignait à payer.
Il continua sa préparation encore quelques minutes, ne cherchant plus à approfondir ses mouvements mais en revanche en augmantant un peu la vitesse, sans non plus arriver à un rythme sacadé et bestial. Non pas déjà. Les préliminaires c'était un peu le moment de tendresse érotique avant que les sens prennent le pas sur le reste. Il frotta son visage contre la peau du torse de son compagnon avant de revenir à ses lèvres dans un baiser qui se faisait presque prude, en totale opposition avec le reste de leur corps. Il retira ses doigts un par un, à chaque fois continuant ses mouvement avec les restants, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus. Petit moment, mouvement dans l'eau tandis que ses mains encadraient les hanches de Kage pour l'aider. Il entra en lui lentement, prenant le temps de poser ses lèvres dans son cou, aspirant un peu de peau qui se trouvait dans le but de lui laisser une marque de collection.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 09/04/2007 17:53:12 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Kaze eut droit à un petit sourire contrit en réponse à ses excuses. Bien sûr que Kage n'allait pas lui en vouloir pour ça, ou demander à ce que tout s'arrête. Au contraire, il avait comme une envie d'en demander plus... Avoir mal encore une fois, juste pour voir ? Ha ouais en fait ça lui plaisait. Bien sûr il ne le demanda pas de cette manière, se contentant de poser sa tête sur l'épaule de son amant pour y gémir à son aise à chaque fois que ses lèvres effleuraient sa peau, pour se presser doucement contre elle. C'était doux. Il le serrait étroitement contre lui, et l'autre embrassait son corps, échange équivalent. Le jeune Kôgakome se mit à gémir un peu plus fort quand les doigts de son Kaze se mirent en marche pour le quitter, un peu contradictoire... C'est que ce n'étaient pas des gémissements de plaisir alors, plutôt des rappels pour qu'il reste encore dans ses chairs. Quoi je ne suis pas agréable à l'intérieur ? Ce n'est pas assez chaleureux pour toi peut-être ?
Ha non XD... Il voulait juste entrer avec autre chose. Il comprenait dès que les mains de son amour se posaient sur ses hanches, car il ne le faisait pas autrement que pour maintenir Kage durant la pénétration. Le genre d'habitudes que prend un vieux couple. Et de se donner aussitôt la main, histoire qu'on soit encore plus proche. L'androgyne avait lui la manie de serrer fort les doigts de son chéri à ce moment-là de la relation. C'était agréable comme rituel cucul. Et plus il le sentait enfoncé en lui, et plus leurs corps s'unifiaient, et moins il serrait, caressant juste la main. Généralement il avait aussi une expression d'abandon sur le visage avec un léger sourire, mais nous ne l'évoquerons pas.
Kyaaah. C'était encore meilleur quand il rentrait lentement *w* Misère misère, il avait bien envie de gémir pour marquer le coup ! Ce qu'il fit tout de suite, obéissant à ses pulsions en bougeant tout aussi lentement sous les lèvres de son mari. Il sentait la peau de son cou tirée, retenue. Un suçon ? Et dire qu'ils devaient aller au restaurant ce soir =.= Vive les écharpes.
Mmh un mouvement de hanche - léchage de lèvres. Et à défaut de lécher les siennes... Deuxième mouvement. Haaa... Il attira doucement le visage de son amoureux près de lui, plutôt qu'il fasse des marques violacées dans son cou, s'occupant à frotter son nez au sien, déposer ses lèvres sur les siennes, sur ses yeux, sur ses joues, passer la langue sur la bouche. Avec retenue, peut-être un peu de gêne, sans doute parce que c'était la première fois qu'il faisait ce genre de choses autrement que dans une pièce fermée. Mais là, tout simplement dans l'eau qui aidait son mari à aller loin en lui, peu protégé de la vue des autres, c'était différent. Et un mouvement profond. Vous connaissez le point G ?

- Kyaaah encore...

Et un Kage qui s'accroche à son mari, se pelotonne contre son torse en rougissant.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 14/04/2007 16:40:32 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Je ne vais pas redire à chaque fois la façon dont il goûtait les sons qu'émettait son mari, comme chacune de ses réactions.
Des gémissements comme celui ci qui le faisaient frémir et faisait monter en lui le désir d'emmener son amant à des passions plus violentes, pour de nouveau l'entendre, encore et encore plus. Mais ça il ne faisait que l'imaginer, sa nature était trop douce et inquète pour se laisser aller à ce genre de chose trop brutales de son point de vue.. bien qu'il ait pris goût à d'autres choses. Il fit franchir les lèvres de Kage à sa langue, en un mouvement lent reproduisant une autre pénétration.
L'eau donnait à cet acte une certaine volupté, très différente de ce qu'on peu ressentir entre des draps aussi doux fussent-ils. Aussi commença-t-il à rouler lentement des hanches. Lentement. Parce que le début aussi c'était le meilleur moment, quand on n'est pas encore pressé de se libérer d'une passion devenue trop forte. Il prenait son temps pour gémir aussi, tout contre l'oreille de son uke -ça aussi c'était une habitude. Ne pas être vu mais pouvoir lui glisser doucement des morceaux de voix dans l'oreille. "Tu es bon. J'aime être à l'intérieur de toi. J'aime être dans tes bras. J'aime ta voix quand tu gémis et qaund tu m'apelles. J'aime t'entendre respirer quand ton coeur bat vite. Je t'aime. Toi et seulement toi." Ca voulait dire un peu tout ça. Pas sûr à présent que Kage comprenne tout ce qu'il peut cacher derrière un "Aah" ou un "Nnh" -il ne comprenait sûrement pas tout- mais il devait saisir les idées essencielles. Il ne savait pas pourquoi mais il en était persuadé.
Il continuait ses mouvement de hanches, un peu plus appuyés mais loin d'être encore pressants, tout en tenant Kage. D'ailleurs est ce qu'il le tenait ou était-ce lui qui le serrait? C'était ambiguë. Les deux à la fois sans doute. Ils pouvaient être fier d'être un couple qu'on ne pouvait pas cataloguer "lui seme, lui uke". Peut être que Kage avait un tendance plus angrogyne, meme plus féminine, mais quand l'envie lui prenait de vouloir dominer ¬¬ il le faisait du reste très bien, et Kaze était alors très bein dans son rôle de soumis. Parfaitement je suis homo et j'adore me faire enc*ler. Et après ?

- Kyaaah encore...

- Nhh

Réaction presque immédiate à la supplication de son mari. il posa alors sa bouche dans le creux du cou de son amant, là où il avait déjà fait un suçon. Il n'en faisait pas un deuxième, c'est plutôt comme s'il essayait de le manger sans pour autant le vouloir ni y parvenir. Sous le couvert de l'eau, ses mains avaient un peu changé de position, caressante, elles effleuraient les cuisses déjà ouvertes pour lui.. un petit peu plus ? Puis sa main revenait sur la hanche pour mieux soutenir tandis qu'il allait plus profondément encore. Tranquille et régulier, mais plus profond. Sa bouche quitta alors le cou qu'elle avait rougit et remonta harceler un morceau d'oreille qu'il pressa entre ses dents avant de le sucer intensement.
Par la suite ses mouvements de hanches se firent plus rapides. Dire qu'il avait été un garçon de dix huit ans totalement inexpérimenté ¬¬ il s'était bein -même très bien- rattrapé, c'était le moins qu'on puise dire. Il avait acquit un déhanché digne d'une streap teaseuse maintenant. Quand à savoir si c'était quelque chose dont il devait être fier. Hé d'accord il avait de la barbe mais il n'avait que ving et un ans oÔ, ok il est marié mais c'est encore l'age où on s'amuse -avec son mari bien sûr.
Là il essayait de moins gémir. Il n'aimait pas faire trop de bruit quand le rythme s'accelérait. Enfin quand il était en dessous oui mais pas au dessus. Ce lui semblait un peu trop... enfin il n'aimait pas le faire. Et puis à ce moment là il préferait écouter son partenaire -qui depuis quelques années était toujours le même-, ne pas se perdre dans un plaisir purement égoiste -quoique l'écouter était tout aussi jouissif.
Il se libéra dans un gémissement qu'il ne put pas retenir. Un petit moment de calme où il caressa du bout des doigts le torse de Kage avec un demi sourire, son coeur battait encore tellement fort que ça soulevait sa peau. C'était sans doute pareil pour lui. Il ne s'était pas retiré, considérant ce mouvement comme la liberté du uke. En attendant de quitter la chaleur accueillante de son mari, il tombait doucement dans un passage gagatiseur. Comment reconnaître ça chez un Kaze moyen?
Bah d'abbord.. quand il penche la tête en vous regardant, les yeux un peu plissés commes s'ils souriaient en me^me temps que ses lèvres. Ya aussi des petites étoiles dans ses yeux, comme un reflet d'un lumière que lui seul pouvait voir. Et voilà il souriait, immobile, et il vous regardait. Et quand vous vous en rendez compte bah... vous arrêtez de bouger. Vous vous demandez ce qui va vous tomber dessus.
Alors il se penche avec son sourire et couvre de baisers tout ce qu'il peut atteindre. Pas des baisers comme tout à l'heure, des petits bisous frais comme ceux qu'on fait aux enfants.
C'était de ça qu'il couvrait les joues, le front, les mains de son Kage.
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kage
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 58
Marié à: Cruchette XD
Citation: Si j'veux !

MessagePosté le: 16/04/2007 17:47:04 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Attentions de son mari. Oui, attentions... Petits baisers, frottements de lèvres l'une contre l'autre, très tendres. Ce qu'il attendait vint après : il n'opposa aucune résistance au fait qu'on lui ouvre les jambes, savourant un mouvement plus profond encore, appuyant sur sa prostate. Un nerf devait relier cette partie-là à sa gorge, c'était impossible qu'il gémisse aussi fort sinon. C'était une vague de chaleur qui passait, faisait se dresser tout ce qui pouvait l'être, frissoner, trembler, chatouiller. Le genre de sensations qu'on ne décrit pas. L'accélération de son mari, aussi sensuel qu'il puisse être, le poussa alors à en faire de même. Les petits pervertis de la cour de récré l'avaient assez traumatisé avec leurs "Han" et leurs "Ha oui", bruits cochons par excellence, et c'était exactement ce qu'il produisait comme sons... Bizarre... Ca existait donc vraiment, ce n'était pas que dans les films de c*l...
Le jeune homme ne sentit presque pas son amant se laisser aller, yeux fermés pour ne pas voir son expression, et le liquide qui en résultait se mêlait à l'eau de mer. Il laissa donc son plaisir durer jusqu'au bout, se retenant presque jusqu'à en avoir mal, avant de suivre son Kaze. Soupir de bien-être... Il ne se retirait pas... C'était doux... L'androgyne rendit son sourire à son amoureux, carressant ses cheveux trempés, arrangeant les mèches comme la jeune mariée le fait - mais il était PRESQUE une jeune mariée, enfin... Il cligna des yeux quand des bisoux se posèrent sur sa peau trempée, émettant un petit rire amusé, serrant plus fort ses doigts dans les cheveux noirs.
Dix minutes comme ça, vous ne pouvez pas vous rendre compte à quel point c'est long. Il se serait presque endormi dans les eaux chaudes, un léger sourire aux lèvres... Ce fut soit l'idée de raie qui le poussa à se relever, retirant le membre de son chéri de son intimité, ou l'idée d'être encore nu, ou bien... On pouvait dire qu'il avait bien profité de la plage... Sans trop de soleil, ni d'effort physique. Amusant. Le soleil était plus bas : ils étaient restés tellement longtemps là ?...

Petit tilt. Quand le soleil prenait l'envie de se coucher, qu'il faisait juste tiède comme là, c'était le moment où il fallait sortir dans les rues pour s'acheter des sacs entiers de choses et d'autres - ça y est, la folie l'a pris... Impossible de l'arrêter. Echange de maillots. Remettage... Et le Kôgakome se dégageait définitivement de la douce étreinte de son époux pour se frayer un chemin dans l'eau. Ce serait peu étonnant s'il ne retrouvait pas sa serviette. Avisant que Kaze le suivait, il exposa rapidement la situation, en termes pratiques et intelligibles pour tous :

- Nuit tombante, shopping de vacances !

Où c'est qu'il ferait tout tenir dans son appartement, ça il ne se posait pas la question XD... A la limite, il offrirait tout à ses soeurs pour garnir leurs chambres déjà pleines. Effectivement, en sortant de l'eau, il n'avait pas froid. Des plagistes en avaient remplacé d'autres, d'autres plaques de sable étaient délaissées. Et là, il y avait son sac. Mm... Ce serait une bonne idée de rentrer à l'hôtel avant de sortir où que ce soit... C'est ce qu'il pensait distraitement en enfilant ses vêtements directement par-dessus tout. Une bonne douche froide T__T Un soin intensif de son supeeeerbe corps pour se sentir mieux... Vala ce qu'il lui fallait.

- On retourne à l'hôtel ?

Dit-il en essorant tranquillement ses cheveux, du mieux qu'il pouvait, laissant des paquets de noeuds sur ses épaules avec un air affligé.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaze
Administrateur

Informations
Administrateur
Inscrit le: 04 Nov 2006
Messages: 93
Localisation: perdu au milieu des livre (help xD)
Marié à: Nervous *O*
Citation: anoooo...

MessagePosté le: 17/04/2007 18:25:20 Sujet du message: Plage Répondre en citant

Dix minutes c'était amplement suffisant pour se remettre. C'était peut être le fait d'avoir dormi huit heures dans un avion, ou l'air marin en tout cas c'était une des rares fois où Kaze se sentait plutôt... énergique pour ne pas dire en pleine forme après des activités du même genre. Il falait avouer... c'était pareil toutes les fois qu'il l'avaient fait l'après-midi. Oui le soir il avait des pulsions douces, le matin des tendances à être dominé -ça avait presque finit par devenir dangereux quand son petit ami s'en était rendu compte il y a quelques mois.
Il sentit son sexe quitter un étau chaud et doux à côté duquel la mer semblait froide et agressive. Ses yeux alertes en ce moment cherchaient son maillot qu'il remit bientôt. Il suivait son mari du regard qui l'avait un peu devancé ; s'il bougeait là maintenant c'est ni plus ni moins qu'il avait une idée de quoi faire.
Regard rieurs qur un Kage qui se retourne.

- Nuit tombante, shopping de vacances !

Et un grand sourire en retour. Simplement.
Tout content d'avoir raison, il suivit sa moitié vers la plage. Non pas en sautillant dans l'eau et en lançant des fleurs mais en progression normale pour quelqu'un qui a de l'eau jusqu'en haut des cuisses maintenant ; c'est à dire quelque peu ralenti.
Les mordu de la plage et des sports d'eau avaient laissé la place aux acharnés de sport et aux couples romantiques (parce que c'est si beau un coucher de soleil sur la mer XD). Ha ouais... il faisait tiède. Et quand on est couvert d'eau et qu'il y a un petit il faisait plutôt froid. Remettage donc de t-shirt et de pantalon, trempé qu'il était mais c'était pas grave. Ils allaient se changer bientôt, enfin j'espère.

- On retourne à l'hôtel ?

XD... Comme je t'aime.
Bon s'il l'avait crié il y aurait eu quelues risques d'incompréhension v_v il s'était alors contenté de le penser très fort. Passage de main dans les mèches violettes. Suki sur le front tandis que son époux tournait la tête.

- Je t'aime tu sais...

Bien sûr qu'il le savait, y'avait des chances vu qu'ils s'étaient mariés... hier ? attends avec le décalage... bref... XD Deux mains qui empoignent la taille pour soulever le frèle garçon (presque un hoooommeuh xD et un homme marié XDD) comme on fait pour les enfants. Le soulever en l'air, mettre son visage à la place de notre ciel, puis toujours soutenu la ramener contre nous et lui frotter le nez.
Fuhu Kaze si tu te voyais.. tu es ridicule. Les amoureux sont toujours ridicules dans les yeux des idiots.
Il reposa sagement Kage sur le sol sableu, l'aida à réunir les quelques affairens emportées qui n'avait pas servi à grand chose il fallait le dire. Puis ils retraversèrent la route pour rentrer à l'hôtel.
De retour dans leur chambre ce fut... ce fut surtout un sac jeté par terre et une bestiole qui déclarait qu'il était le premier à la douche. Pourquoi changer les bonnes choses ?
Bien qu'il avait courru à la douche (comment il avait pu sortir de ses vêtements si vite ? XD) il avait laissé la porte de la salle de bains ouverte. Hé ouais *grand sourire* mariés. Grâce à ce geste de son mari il allait pouvoir se rincer les cheveux.
Oui parce que x__x les cheveux avec de l'eau salée qui a séché dedans c'est horrible... vraiment une sensation désagréable. bref il FALLAIT rincer ça XD. Quand à son corps et bien...
Coup d'oeil au rideau opaque où la siljhouette de Kage n'était qu'une forme sombre et floue. Ca devrait attendre. Et puis c'était désagréable mais pas insuportable comme les cheveux. Petit coup de langue sur le dos de sa propre main. Ca avait un goût de sel. Wouah. A se demander d'où ça venait.
Et puis sur un homme bronzé, et viril, une journée à la plage donnait à la peau un goût de sable et de soleil. Mmm >w>... pas tant. Ze-chan ou celui qui devait faire une cure d'UV pour avoir un teint normal. Il avait de la chance il bronzait vite. Mais pas en une journée non plus.
Il sortit de la salle de bains pour se changer de nouveau. Pourquoi il avait l'impression que la quattage de douche alait durer longtemps ?

Arrow Suite hôtelière des Kôgakome
_________________
°~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé


Informations



MessagePosté le: 16/10/2018 10:10:54 Sujet du message: Plage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Navigation :

Sauter vers:  
Moderation du Forum :
Supprimer - Déplacer - Verrouiller - Diviser
Que pouvez vous faire dans ce Forum ? :
 

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Easy blue by Fly Center
Powered by phpBB © 2001,2002 phpBB Group - Traduction par phpBB-fr.com